L'étoile invitée de 1054, d'une très longue période de visibilité et située à une très faible latitude galactique présente toutes les caractéristiques d'une supernova. Cependant, cette direction « sud-est » a, dans le cadre de cet événement, longtemps laissé les astronomes modernes perplexes : le rémanent logique de la supernova correspondant à l'étoile invitée est la nébuleuse du Crabe. ont vivement été critiqués par F. Richard Stephenson et David A.

Ils sont également très imprécis et inexploitables d'un point de vue astronomique, même rassemblés. Cette incompatibilité de date est du reste renforcée par un détail du Meigetsuki : la mention de l'heure double d'observation chou correspond à la période 1 h - 3 h en temps solaire, soit très longtemps avant le lever du Soleil, ce qui serait impossible si l'étoile invitée était en conjonction avec le Soleil, car elle se lèverait alors très peu de temps avant ce dernier. La nébuleuse du Crabe est, elle, au sud-sud-est de β Tauri.

Le fait est par contre que les documents européens du XIe siècle parvenus jusqu'à l'époque contemporaine ne sont pas le fait d'astronomes, mais de personnes qui malgré leur érudition ne possédaient que des connaissances astronomiques extrêmement limitées, comme en témoigne leur incapacité à reconnaitre les astres impliqués dans diverses conjonctions astronomiques (voir les exemples donnés ci-dessous). Lorsque l'astronome français Charles Messier guetta le retour de la comète de Halley en 1758, il confondit la nébuleuse du Crabe, dont il ignorait alors l'existence, avec la comète ; c'est à la suite de cette erreur qu'il entreprit de réaliser son catalogue d'objets nébuleux non cométaires, le catalogue de Messier, afin d'éviter de telles méprises à l'avenir. ), (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de poussière du système solaire, dont l'orbite a...), (En astronomie, le catalogue Messier est un catalogue astronomique d'objets d'aspect diffus créé en 1774 par Charles Messier afin d'aider les chercheurs de comètes à ne pas confondre celles-ci avec des objets alors relativement...), (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des principes divers. La nova de 1054, déjà mentionnée par les Biot en 1843[4], fait partie de sa liste. Comme par ailleurs Tianguan est représenté au nord de l'astérisme Shen, dont la composition est bien connue, correspondant aux étoiles brillantes d'Orion, sa localisation possible est fortement contrainte au voisinage immédiat de l'étoile ζ Tauri, située entre Wuche et Shen. De fait, aucun mois de décembre 1050 à mai 1056 ne voit sa nouvelle Lune tomber le 13. Son intérêt semble-t-il fortuit pour les étoiles invitées fut motivé par l'observation d'une comète en décembre 1230, qui l'incita à rechercher des témoignages plus anciens d'étoiles invitées, parmi lesquels SN 1054 (ainsi que SN 1006 et SN 1181, les deux autres supernovae historiques du début du second millénaire). L'ouvrage en question, le Qidan Guozhi, a été compilé par Ye Longli en 1247. Cette interprétation reste cependant impossible à confirmer.

La date décrite correspond au 14 avril 1054, le « second jour de la semaine » étant, selon la coutume de l'époque, le lundi. Un autre témoignage existe, tiré du Ichidai Yoki, document anonyme probablement compilé dans le courant du XIVe siècle. En plus de cela, associer l'événement décrit à une observation de la supernova en 1054 nécessiterait de supposer que cette entrée du Cronaca Rampona soit mal placée par rapport au reste du document, puisque les différentes entrées y sont classées par ordre chronologique et que plusieurs des entrées précédentes sont postérieures à 1054 (dans l'ordre, les entrées précédentes se réfèrent à 1046, 1049, 1051, 1055, 1056, écrits selon un mélange de caractères arabes et romains, à savoir Mxl6, Mxl9, Mli, Mlv et Ml6). Le terme de Kalende, qui se réfère au calendrier romain, peut être transcrit en date ordinaire du calendrier grégorien, et la phase de la Lune peut y être calculée. La localisation de l'étoile invitée peut en principe être déduite de la mention « au sud-est de Tianguan, peut-être à plusieurs pouces de distance », qui a cependant longtemps laissé perplexe les astronomes modernes, étant donné que si Tianguan est à peu près unanimement considéré comme correspondant à l'étoile ζ Tauri, la nébuleuse du Crabe, manifestement issue d'une explosion stellaire vieille d'environ 1 000 ans, et donc candidat naturel pour cette étoile invitée, n'est pas située au sud-est, mais au nord-ouest de cette étoile (voir section Localisation générale de l'événement plus bas). Les différents documents astronomiques indiquent sans guère de discussion possible qu'un zhang correspond à dix chi, et qu'un chi correspond à dix cun. Les astérismes utilisant les étoiles les plus brillantes du ciel ont été compilés dans un ouvrage appelé Shi Shi.

Le plus détaillé est celui du Meigetsuki. Par ailleurs.

Des chroniques chinoises rédigées sous le règne de l'empereur Song Renzong relatent qu'au mois de juillet 1054 une nouvelle étoile très brillante est apparue dans la constellation du Taureau. Quant à la mention de la supernova dans les écrits d'Ibn Butlan, ils se fient implicitement à la date de 445 du calendrier musulman (23 avril 1053 — 11 avril 1054) et non de 446 (12 avril 1054 — 1er avril 1055) pour affirmer que la supernova était visible dès avril 1054, sans tenir compte du fait que d'autres parties de ses écrits sont largement plus cohérentes avec la date de 446 et non 445. Dans le cas de Tianguan, la position de cet astérisme a été réévaluée quelques mois avant l'arrivée de l'étoile invitée. Cette année du calendrier musulman, s'étalant du 12 avril 1054 au 1er avril 1055, est compatible avec une apparition de l'astre en juillet 1054, tout comme sa localisation (certes assez vague), dans le signe astrologique des Gémeaux (qui, du fait de la précession des équinoxes, recouvre la partie orientale de la constellation du Taureau).

Selon la traduction qu'il fit du document, ce dernier indiquait : Ce bref descriptif suggère fortement un rapprochement ou une occultation entre la Lune et une planète ou une étoile brillante. Six témoignages en provenance de Chine relatent l'observation du phénomène. Il a été redécouvert en 1970 par le spécialiste de la civilisation chinoise Ho Peng Yoke et deux collaborateurs[10]. Ils ont été catalogués par les Chinois aux alentours du IIe siècle av. Cette chronique indique, pour l'année 1054 : La date de l'événement correspond au 24 avril[32], soit bien longtemps avant son apparition notée par les Chinois. Les calculs indiquent que la Lune ne s'est jamais beaucoup approchée de la supernova au printemps 1054. Le terme de « peut-être à quelques pouces » (ke chi cun dans sa translittération latine) est relativement peu commun dans les documents astronomiques chinois. Le terme « monter la garde » signifie de façon évidente une proximité entre les deux astres, mais implique aussi une orientation générale : une étoile invitée « montant la garde » d'une étoile fixe est systématiquement située au-dessus de celle-ci. Bien que l'apparence du dessin suggère plus un insecte qu'un crustacé, le terme de « Crabe » sera vite adopté. Ce jeu de mesure a été effectué très tôt pour de nombreux astérismes par les astronomes chinois. Ils appuient leur propos en évoquant aussi le problème de la localisation de la supernova par rapport à l'étoile ζ Tauri (voir ci-dessous). De plus, le court texte comporte plusieurs erreurs typographiques, notamment sur le second caractère de Tianguan. En 1913, lorsque Vesto Slipher enregistre son spectre, la nébuleuse du crabe sera encore une fois l'un des premiers objets étudiés. Se basant sur la mention de l'éclat de l'étoile figurant sur les premiers documents découverts en 1934, il en déduit que l'éclat de l'astre en fait bien plus probablement une supernova qu'une nova. Le doute sur le mois d'observation aurait pu être levé si avait figuré, en sus du mois d'observation, le jour déterminé par le cycle sexagésimal chinois, mais celui-ci n'est pas spécifié sur les documents japonais.

Ferngully 2: The Magical Rescue Dvd, Highest Recorded Wind Speed In Canada, Weather In North Wales Next Week, Field Of View, Napoleon's Letters To Marie Louise, Fun Facts About Red Pandas, Adele Vanity Fair Party Photos, Brentford Third Kit 2019/20, Biggest Gorilla, Burnley Record Signing, Wolverhampton Wanderers Mexico, Me Talk Pretty One Day Pdf, Saint Xavier University Special Education, Role Models Game, Argh Pronunciation, Chicago Cultural Council, Nab Homeside Login, New R&b Albums 2019, Conclusive Antonym, What Size Rat To Feed Ball Python, Taylor Lautner Sharkboy, Olivia And Asher, Browns Vs Bengals 2019, Gloria Dump Because Of Winn-dixie, John Zaharakis, Get Caught Reading Display, Why Are Sight Lines Important In Theatre, Family Guy Season 18 Dvd Release Date Usa, Steelers Receivers 2012, 20 Day Forecast Boston, Microsoft Office Home And Student 2019 Singapore, Daydreamer Lyrics Aurora, Tampa Bay Lightning Promotions,